L’historien vannetais François Ars a proposé cette conférence à une quarantaine de personnes, dans le cadre des Journées du patrimoine.

L’historien a exposé son sujet sous l’angle de la géopolitique de son époque vis-à-vis du Magreb et des autres colonies. Il a également abordé la formation philosophique et militaire de Charles de Foucault. Ses rencontres et amitiés, souvent très éloignées, ont aussi forgé sa personnalité. Sa sympathie pour le monde musulman  lui a donné la conviction que l’intégration d’un peuple  se fait par la connaissance et le respect mutuels plutôt que par l’assimilation aux règles du pays colonisateur. Une approche complémentaire par le biais de son humanité et de son tempérament.

St Charles de Foucault a été canonisé le 15 mai 2022. Né en 1858, il meurt en 1916.

Orphelin très jeune, il est élevé par son grand-père militaire auquel il voue une grande admiration.

Charles décide d’entrer à son tour dans l’armée mais il aime la fête et préfère l’armée par temps de guerre que par temps de paix. Il ne croit plus en Dieu. Il part explorer le Maroc. Ses travaux lui vaudront la médaille d’or de la Société de géographie. La foi des musulmans l’interroge.

Plus tard, il se convertit à la foi chrétienne à son retour à Paris. Charles de Foucault devient moine puis ermite à Tamanrasset, en Algérie. Il crée un dictionnaire touareg/français. Il  aime vivre pauvre parmi les pauvres tout en essayant de leur apporter un mieux être: médicaments, aiguilles… Le futur saint se veut frère de tous, dans la plus grande humilité.

Il accorde une grande place à l’adoration eucharistique, Jésus présent dans l’Eucharistie. C’est d’ailleurs juste après une confession suivie d’une communion qu’il s’est converti. Une phrase de son confesseur l’a marqué:  « Jésus a tellement pris la dernière place que jamais personne n’a pu la lui ravir »

Le dimanche 18 septembre à la chapelle St Thuriau de Lestréviau – Plougoumelen.