Chargement Évènements
Cet évènement est passé

La dévotion à Marie qui défait les nœuds connaît une ampleur mondiale depuis la fin du XXème siècle, suite à la diffusion par le futur pape François de l’image du tableau “Marie, celle qui défait les nœuds”, rapidement accompagnée d’une neuvaine spéciale.

Etudiant en Allemagne dans les années 80, celui qui allait devenir le pape François a découvert le tableau de Marie qui défait les nœuds:

 Wolfgang Langenmantel (1586-1637) était sur le point de se séparer de sa femme Sophia Rentz (1590-1649) et aurait demandé l’aide du Père Jakob Rem, jésuite à Ingolstadt. Le Père Rem aurait prié la Vierge Marie selon ces mots : « In diesem religiösen Akt erhebe ich das Band der Ehe, löse alle Knoten und Glätte es » [par cet acte religieux, je lève les liens du mariage, pour délier et lisser tous les nœuds]. Immédiatement la paix aurait été restaurée entre le mari et sa femme, et la séparation n’a pas eu lieu. En mémoire de cet événement, HA Langenmantel aurait commandé cette peinture désormais connue.

La neuvaine à Marie qui défait les nœuds propose, pendant neuf jours, de remettre un nœud en particulier entre les mains de Marie afin qu’elle intercède pour nous auprès de Dieu et nous obtienne ses grâces.

Il est bon de commencer par choisir l’intention, le nœud que nous ne parvenons pas à dénouer et que nous souhaitons confier à Marie pendant les neuf jours de la neuvaine. Ce nœud peut être n’importe quelle difficulté rencontrée, par soi ou par quelqu’un qui nous est cher, de la difficulté spirituelle à la difficulté matérielle en passant pour toutes les épreuves de la vie. Il peut par exemple s’agir d’une maladie, d’une dépression, d’une addiction, d’une rupture, de problèmes conjugaux, d’une recherche d’emploi ou de logement, etc. Certains nœuds sont des blessures profondes, d’autres des soucis liés aux événements que nous traversons.

La Vierge Marie avec toute sa patience et sa tendresse, en mère aimante qui nous accueille comme ses enfants, défait ces nœuds et nous conduit à la miséricorde du Père.

En savoir plus