Chargement Évènements
Cet évènement est passé

Les lectures de la messe de la veille au soir de Noël

Les lectures de la messe de la nuit de Noël

Les lectures de la messe de l’aurore et les lectures de la messe du jour de Noël

ici

Noël se fête pendant l’octave de Noël , c’est- à-dire les les 8 jours qui suivent cette fête.

Mais la fête continue pendant tout le temps de Noël, c’est-à-dire jusqu’au baptême de Jésus qui se célèbre le 1er dimanche qui suit l’Epiphanie du 6 janvier: le 10.

De tout temps, Noël a inspiré des méditations…

Noël et l’incarnation de Dieu

Parmi les grandes choses et les merveilles que l’on peut dire du Christ, il en est une qui dépasse absolument l’admiration dont est capable l’esprit humain ;

et la fragilité de notre intelligence mortelle ne sait comment la comprendre ou l’imaginer.

C’est que la toute-puissance de la majesté divine, la Parole même du Père, la propre Sagesse de Dieu, en laquelle toutes choses ont été créées – les visibles comme les invisibles -,

s’est laissé enfermer dans les limites de cet homme qui s’est manifesté en Judée.

Tel est l’objet de notre foi ; et il y a plus encore.

Nous croyons que la Sagesse de Dieu est entrée dans le sein d’une femme, qu’elle est née dans les vagissements et les pleurs communs à tous les nourrissons.

Extrait du Peri Archôn, livre 2, chap. 6, 2   Origène

C’est Noël chaque fois que vous souriez à votre frère et lui tendez la main,

chaque fois que vous vous taisez pour écouter quelqu’un,

chaque fois que vous tournez le dos aux préjugés qui relèguent les opprimés aux confins de leur isolement,

chaque fois que vous espérez avec les prisonniers, ceux qui sont chargés du poids de la pauvreté physique, morale ou spirituelle,

chaque fois que vous reconnaissez avec humilité vos limites et votre faiblesse.

C’est Noël chaque fois que vous permettez à Dieu d’aimer les autres à travers vous.

Prions Dieu qu’à Noël nous puissions accueillir Jésus non dans la froide mangeoire de notre cœur,

mais dans un cœur plein d’amour et d’humilité, animé par la chaleur de l’amour

que nous avons les uns pour les autres.

Mère Teresa

 

 

Cet enfant qui va nous rendre la vie impossible!

« J’éprouve de la méfiance vis-à-vis d’un imaginaire un peu trop chaleureux, romantique, « sucré. »

Noël n’est pas une jolie histoire, un joli rêve.

A Noël, je vois venir à ma rencontre un nouveau-né qui, déjà, est mon maître.

Un enfant qui va me donner à manger comme on donne à manger à un nourrisson.

Un enfant qui va m’apprendre des vérités élémentaires et pourtant tellement essentielles.

Il va m’apprendre que d’un côté il y a les stratégies, les calculs, la force,

la puissance, l’argent, la jalousie.

Et que, de l’autre, il y a l’attention à l’autre, l’oubli de soi, le don, l’ouverture, la bonté.

A Noël,arrive un enfant qui va nous rendre la vie impossible,

mais sans cet impossible, il n’y a rien. »

Chistian Bobin, écrivain

 

  • Et aussi les propositions du site de l’Eglise catholique de France: ici

 

Go to Top