Chargement Évènements
Cet évènement est passé

Paul Miki est né au Japon en 1566. Il entre dans la Compagnie de Jésus et prêche l’Évangile à ses compatriotes avec des résultats remarquables. C’est le 1er prêtre jésuite japonais.

Le shogun cherche à unifier le pays et veut aussi limiter l’influence des étrangers au Japon. En 1587, les missionnaires sont expulsés, le christianisme est interdit. Celui-ci s’enfouit et devient clandestin. Dix ans plus tard, la persécution reprend de plus belle.

Paul Miki est arrêté en même temps que d’autres fidèles. Il est soumis à d’horribles tourments. Emmené à Nagasaki, il y est crucifié, mais il continue à prêcher et à chanter avec joie. Il a aussi des paroles de pardon pour ses bourreaux. Il meurt le 5 février 1597.

Deux autres prêtres jésuites ainsi que 23 autres religieux et laïcs* souffrirent le martyre avec Paul Miki . Ils furent tous canonisés par Pie IX en 1862.

 

*Jean Soan de Goto, Jacques Kisai, religieux jésuites; Pierre-Baptiste Blazquez, Martin de l’Ascension Aguirre, François Blanco, prêtres franciscains; Philippe de Jésus de Las Casas, Gonzalve Garcia, François de Saint-Michel de la Parilla, religieux franciscains; Léon Karasuma, Pierre Sukejiro, Côme Takeya, Paul Ibaraki, Thomas Dangi, interprête, Paul Suzuki, catéchistes; Louis Ibaraki (11ans), Antoine (13 ans), Michel Kozaki et son fils Thomas; Bonaventure, Gabriel, Jean Kinuya, Matthias, François de Méako, médecin, Joachim Sakakibara, médecin, François Danto, néophytes.